In the picture

Buko fête ses 35 ans

Buko fête ses 35 ans

Depuis 35 ans, la société Buko de Courtrai est le spécialiste en outillage et accessoires pour les bijoutiers. Lors des journées portes ouvertes qui ont eu lieu en novembre dernier, certaines des techniques les plus récentes ont été mises en avant.  Il y a eu des démonstrations continues d’impressions 3D, de soudure et de sertissage avec des outils spécifiques de la marque Gravermax. The place to be, pour tout bijoutier-joaillier. 

Conception et création de bijoux

Pour la création de bijoux, on peut toujours choisir le procédé classique de la cire.  D’ailleurs, Mme Thao Pham a attiré beaucoup de visiteurs et a présenté avec brio les outils de la marque Wolf Designs.

L’autre extrême plus récente est la création d’un bijou à partir d’une impression 3D avec la dernière et très élaborée imprimante 3D de MiiCraft. Sa particularité est que la zone d’impression est plus grande et que le logiciel a encore plus évolué, ce que tout le monde a pu savourer.

Les deux méthodes, cire ou 3D, ont leurs partisans et leurs adversaires et le manager Kris Vierstraete de Buko voit en fait un bel avenir pour les deux méthodes de création.

Soudure

Pendant les journées portes ouvertes, les différentes techniques de soudure ont été mises en parallèle. La soudure à l’aide d’un appareil laser PUK 5, à partir d’hydrogène avec le Mig-O-Mat innovant (sans bouteille de gaz), avec un appareil laser SL20, … Certains visiteurs ont même eu le temps de tester les différentes méthodes sur place.  C’était très intéressant de voir l’interaction entre les différents clients qui avaient de l’expérience avec l’une ou l’autre méthode. On parle de connaissances croisées. 

Sertissage

Nous avons également trouvé cette interaction avec Bart Loosveldt de A-SET qui, pour l’occasion, a donné une démonstration avec le Gravermax.  Les clients connaissaient le Gravermax comme appareil de gravure, mais la démonstration a rapidement montré qu’il s’agissait également d’un excellent outil pour sertir des pierres.

Enfin, il y avait aussi une démonstration de polissage électrolytique. Là encore, des essais probants ont été réalisés avec des pièces très difficiles à polir manuellement.

Nous souhaitons à Buko et toute son équipe tout le succès possible pour les 35 prochaines années!

écrit par Ronny Van Cutsem

www.buko.bewww.bukowebshop.com

Ce texte est disponible en: Néerlandais

Gérante et fondatrice du magazine Jewels & Watches Info, magazine professionnel édité pour la Belgique et le Grand Duché du Luxembourg