In the picture

Photographe Michel Gronemberger

Michel-Gronemberger-photographeSans photo pas de communication

J’ai le plaisir de vous présenter Michel Gronemberger, photographe professionnel de renom belge qui a eu la gentillesse de nous offrir quelque unes de ses plus belles photos, le récit de son parcours et de ses prochaines envies.

Un parcours riche

En quelques mots, Michel, après avoir passé deux ans de stage chez Photo News commence sa carrière en tant que photographe sportif. Il couvre ensuite quotidiennement l’actualité politique, sociale et économique, ce qui lui permet de travailler avec des hommes politiques et d’affaires. Son métier lui permet de parcourir le monde entier. Il travaille non seulement pour des médias belges mais également pour les plus grands magazines et journaux européens tels que le Figaro, Le Point, Stern, des Spiegel, Business Week, Time, etc…

Michel créé un studio qui devient vite une agence de communication globale et fait travailler huit personnes à temps plein. L’aventure est enrichissante mais trop lourde administrativement parlant. Il décide alors de continuer son parcours en solo et de revenir à sa passion et son vrai métier : artisan photographe.

Une communication multimédia

Michel Gronemberger est un féru d’internet, il entretient sa notoriété grâce à son blog qu’il tient à jour très régulièrement. Il oscille entre 12000 et 15000 visites par mois. On peut le suivre sur son blog photo et lifestyle, sur sa page Facebook Photographe Professionnel Belge , son compte Twitter qui est également relié à son profil Instagram.
L’éventail est complet et je dirais même exemplaire.

Interview

J&W : « Bonjour Michel Gronemberger, comment pourriez-vous, en quelques phrases, résumer vos 20 années de carrière ? Que retenez-vous de ces années pour aborder l’avenir ?«

MG : « Je compare toujours la photographie au sport en général et à l’athlétisme en particulier. C’est une drôle de comparaison, mais pour moi elle est évidente ! Dans l’athlétisme, il y a beaucoup de disciplines, c’est idem dans la photographie. Vous avez des photographes qui excellent dans les photos de reportage, dans la mode, le portrait, ou encore dans la photographie culinaire,.. Dans chaque discipline de la photographie, il y a des bons photographes, et d’autres que je pourrais qualifier de champion, et c’est là où j’en reviens au sport en général, c’est qu’il n’y a pas de secret ou de recette miracle, pour arriver au top, il faut de l’entrainement ! Dans la photographie, c’est pareil ! La technique, l’œil, la manière de voir les choses avant les prises de vues pour aller à l’essentiel, et mettre en image une idée, elle s’acquière avec le temps.  Je vois ces 20 années de photo comme un entrainement perpétuel, c’est ce qui fait l’expérience et qui me permet de répondre à des demandes parfois assez compliquées d’un point de vue technique et de pouvoir les réaliser en un minimum de temps. »

J&W : « Vous avez travaillé pour le magnifique catalogue 2015 de la célèbre bijouterie De Greef 1848, comment pourriez-vous décrire cette expérience » ?

MG : « Ce fût la deuxième fois que je réalise les photos pour le catalogue De Greef. La première fois c’était chez Obumex dans un showrom de meubles de luxes, les photos se voulaient lifestyle. Le deuxième shooting, a été réalisé en studio. Le créatif de la Maison De Greef, va parfois dans tous les sens, il ose sortir des sentiers battus, ce qui est assez sympa en image. On en revient à l’expérience, et comme le catalogue a été réalisé en une journée de prises de vues, il faut optimiser le temps, en disant clairement ce qui est possible ou pas, pour rentabiliser au maximum le shooting et offrir une large palette de photos différentes. Le résultat est très coloré, parfois un peu fou, mais toujours chic et de bon goût ! »

J&W : « Quels seraient vos conseils aux bijoutiers, horlogers et créateurs dans leur manière de communiquer ? »

MG : « De communiquer tout simplement ! J’ai souvent l’impression, peut-être pour des raisons de sécurité, que certains joailliers préfèrent rester discrets. A notre époque, grâce aux blogs, aux réseaux sociaux, il y a moyen de communiquer assez facilement. D’autres créateurs, communiquent plus et ils utilisent par exemple les services d’un bureau de presse, c’est le cas de De Greef. Bien sûr, pour travailler avec de tels bureaux PR il faut donner du contenu pour communiquer ou faire des événements autour d’un nouveau produit, ce qui permet de montrer le dynamisme d’une marque et sa créativité. »

J&W : « Et pour finir, quels sont projets d’avenir ou tout simplement 2016 ? »

MG : « Des projets j’en ai toujours ! J’ai des périodes de créativité assez importante, mais parfois je mets du temps à les réaliser. J’ai tout de même l’envie de faire une nouvelle exposition fin 2016 et j’attends les beaux jours dans nos latitudes pour produire mes nouvelles photos. »

Merci Michel Gronemberger pour cette belle rencontre et que tous vos projets se réalisent.

 

 

Ce texte est disponible en: Néerlandais

Gérante et fondatrice du magazine Jewels & Watches Info, magazine professionnel édité pour la Belgique et le Grand Duché du Luxembourg